AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'EGNOS, remplaçant des ILS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxence

avatar

Messages : 2864
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 26
Localisation : LFPG-CDG / LFPB-LBG

MessageSujet: L'EGNOS, remplaçant des ILS ?   Dim 8 Mai - 11:39

Un article d'Air Journal sur la mise en place d'une procédure EGNOS à CDG, permettant d'avoir une approche automatique équivalente à un ILS Cat1 sans la moindre station au sol.

Citation :
L’Agence du GNSS européen (GSA) annonce que le 3 mai, les premières approches LPV-200 ont été mises en œuvre à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle (LFPG) – pour la première fois en Europe. Un Airbus A350 a notamment participé à cette première.

Ce lancement fait suite à la publication des procédures basées sur EGNOS, le 28 avril dernier, précise  le communiqué de presse du GSA. LPV-200 permet désormais des procédures d’approche aérienne qui sont de fait équivalentes à celles utilisant le  système  d’atterrissage  aux  instruments  type  procédures  CAT  I  (ILS).  Cela  permet  un  guidage vertical et latéral pendant l’approche finale sans nécessiter un contact visuel avec le sol jusqu’à une hauteur de décision (DH) de 200 pieds au-dessus de la piste (LPV minima à 200 pieds). Ces  approches  basées  sur  EGNOS  –  European  Geostationary  Navigation  Overlay  Service  –  sont considérées comme similaires à celles de l’ILS, puisque le niveau de service LPV-200 est compatible avec l’Annexe 10 de la Catégorie des obligations liées aux performances d’approche de précision I de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), mais sans la nécessité d’une infrastructure au sol coûteuse.  « EGNOS  LPV-200  est  maintenant  la  solution  la  plus  sûre  et  la  plus  rentable  pour  les  aéroports utilisant  des procédures  d’approche de  CAT  I.»  affirme le  directeur  exécutif de  la GSA,    Carlo  des Dorides.    « L’implication  des  grands  constructeurs  aéronautiques  confirme  que  ce  service  est  une véritable  valeur  ajoutée  pour  la  mise  en  place  d’une  meilleure  rationalisation  des  outils  de navigation de l’aviation civile dans les aéroports européens. »

La publication des procédures LPV-200 offre de nombreux avantages, y compris:
   

  • la  réduction des  délais, des  déviations et  des annulations  grâce  à des   minima inférieurs,  ce qui peut diminuer les coûts d’exploitation pour le vol vers cette destination.


  •    la continuité des opérations aéroportuaires en cas de panne ou de maintenance ILS.

 

  •  l’amélioration  des  niveaux  de  sécurité,  puisque  les  procédures  LPV-200  peuvent  être  utilisées efficacement comme une approche avec des procédures CAT I et peuvent également servir de back-up pour des procédures basées sur ILS.


  •    l’amélioration de l’efficacité des vols, en réduisant la consommation de carburant, les émissions de CO2 et en diminuant l’impact environnemental lié à l’aviation.


   « Le  Service  LPV-200  fournit  aux  aéroports  européens  les  moyens  de  mettre  en  œuvre  des opérations PBN les plus exigeantes comme définies par l’OACI », a expliqué le PDG de l’ESSP, Thierry Racaud.  «Il  faut reconnaitre et  se féliciter des  efforts de  ceux qui ont  permis la  réussite de  cette étape importante pour  l’aviation européenne ».

La Direction française des services de Navigation aérienne (DSNA), a lancé ces procédures à la suite de la déclaration par la GSA de la disponibilité du service LPV-200 le 29 septembre 2015. Maurice  Georges,  directeur  de  la  DSNA,  se  félicite  de  ce  succès:  « Les  nouvelles  procédures d’approche LPV-200 mises en place à Paris-CDG permettront de démontrer que la technologie SBAS, EGNOS  pour  l’Europe,  est  une  solution  d’approche  de  Catégorie  I  fiable  et  performante.  Les bénéfices opérationnels apportés par cette nouvelle technologie  confortent notre engagement dans le  SBAS  pour  moderniser  nos  infrastructures  de  navigation.  De  nouvelles  procédures  d’approche LPV-200 seront progressivement déployées sur nos pistes IFR. »

L’approche a été déjà été réalisée par un ATR 42-600, un Falcon 2000 de Dassault et un Airbus A350. Les retours des pilotes ont été très positifs selon le communiqué de la GSA. « Le  système  LPV  est  bien  plus  stable  et  plus  fiable  en  terme  de  sécurité,  mais  également  plus économique  que  les  approches  ILS.  Cela  fait  une  vraie  différence »,  explique  Eric  Delesalle,  le Directeur des essais en vol d’ATR.  Jean-Christophe Lair, pilote d’essais Airbus, déclare qu’«  Airbus se réjouit d’avoir montré la capacité de l’A350 XWB à voler les nouvelles approches RNAV(GNSS) avec augmentation EGNOS, telles que mises en place à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. Ces approches représentent une alternative aux approches ILS traditionnelles et permettront d’assurer pour l’A350 la meilleure disponibilité des pistes d’atterrissage en maintenant une capacité de type CAT1 avec hauteur de décision à 200 pieds, même sans  station sol ILS. »

La GSA prévoit que  cette première procédure LPV-200  mise en place à l’aéroport  international de Paris-Charles de Gaulle ouvrira la voie à la publication de nombreuses autres procédures d’approche LPV-200 dans d’autres aéroports européens. Il est d’ailleurs déjà confirmé que l’aéroport de Vienna International (LOWW) sera le prochain aéroport à publier une approche LPV-200.

A quand une procédure comme ça à Nantes Atlantique Question Ca résoudrait le problème des minimas de la VOR-DME 21, tout en répondant à la pseudo-problématique de l'approche "manuelle et dangereuse" dixit les pro-NDDL lol!

@+ Max Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://maxencegraf-photography.fr
CAWS



Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: L'EGNOS, remplaçant des ILS ?   Mer 11 Mai - 8:20

Ca fait des années que cette solution est connue, mais il faut bien vendre NDDL...

A la Roche sur Yon (ce n'est pas le seul exemple), il n'y a plus d'ILS mais une GNSS et ça marche très bien.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'EGNOS, remplaçant des ILS ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'EGNOS, remplaçant des ILS ?
» Avis sur la remplaçante de ma C4
» La remplaçante ?
» Remplaçant pour lazer gp extrême ?
» [Saxo 1.4l vts] remplaçante de ma zx 1.8l furio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeronantes Spotters :: Actus et sujets généraux :: Les actus et sujets généraux du Monde de l'Aéronautique-
Sauter vers: